Armoriale delle famiglie italiane (Anj)

Da Armoriale.

torna indietro

In araldica, un armoriale è una raccolta di armi o stemmi. Questa voce raccoglie stemmi portati da famiglie italiane il cui cognome inizia per Anj.

Stemma Casato e blasonatura
Stemma da disegnare.png Anjou Re di Napoli, conte di Provenza (Francia, Italia) Armes de Louis I, Roi de Naples et de Sicile, etc.fils du roi de France Jean Le Bon, et de Bonne de Luxembourg, 1339,1384

(FR) Tiercé en pal au 1 d'or à la croix potencée d'argent cantonnée de quatre croisettes du mesme (Jérusalem) au 2 coupé d'argent sur gueules à l'escarboucle d'or brochant sur le coupé (Anjou ancien) au 3 d'azur semé de fleurs-de-lys d'or au lambel de gueules brochant en chef (Anjou moderne)
(citato in RIET)

Stemma da disegnare.png Anjou Re di Napoli, conte di Provenza (Francia, Italia) Armes de René d'Anjou, Roi de Naples, de Sicile et de Jérusalem, fils de Louis II et de Yolande de Bar 1408,1480

(FR) Coupé au 1 tiercé en pal a) de gueules à trois fasces d'argent b) d'Anjou ancien c) de Jérusalem au 2 parti a) d'Anjou moderne b) d'azur semé de croisettes au pied fiché d'or à deux bars adossés du mesme brochant sur les croisettes sur le tout d'or à quatre pals de gueules
(citato in RIET)

Stemma da disegnare.png Anjou Re di Napoli, conte di Provenza (Francia, Italia) Armes de Louis II, roi de Naples, de Sicile, de Jérusalem et d'Aragon, fils de Louis I et de Marie de Chatillon 1377,1417

(FR) Coupé au 1 tiercé en pal a) de gueules à trois fasces d'argent b) d'Anjou ancien c) de Jérusalem au 2 parti a) d'Anjou moderne b) d'or à quatre pals de gueules (Aragon)
(citato in RIET)

Stemma da disegnare.png Anjou (Angiò) Charles de Sicile. Fils de Robert, qui mourut (1?28) avant son père, sans régner, portait, d'après le Père Anselme

(FR) Parti d'Anjou et de Jérusalem à la bordure d'argent (Alias Jeanne Comtesse de Provence reine de Naples et de Sicile porte tantôt l'écu plein d'Anjou tantôt le parti de Jérusalem et d'Anjou - Anjou Sur un de ses sceaux appendu à des titres de 1357 à 1377 apparaît pour la première fois un écu Parti au 1 d'Anjou au 2 de Provence d'or à quatre pals de gueules (qui sont réduits à deux par suite de la partition de l'écu)
(citato in RIET)